Article

Femme enceinte gynécologie

Le sport et la grossesse

Le sport et la grossesse

L’image de la femme enceinte qui inonde aujourd’hui les réseaux sociaux est souvent éloignée de la vérité. En effet , à la recherche de la grossesse parfaite, les futures mamans se sentent très frustrées lorsqu’elles n’arrivent pas à mettre en place ce qu’elles souhaitent: régime alimentaire spécifique, programme sportif etc.

Bien que l’envie soit parfois tentante pour éviter de prendre trop de kilos superflu, se mettre à une activité intense, sans en avoir pratiqué avant, en début de grossesse n’est pas recommandé. Néanmoins, plusieurs choix s’offrent à vous. 

En ce qui concerne les femmes qui pratiquent déjà une activité sportive régulière, peuvent, sauf contre-indication médicale, continuer à le pratiquer. 

Les avantages du sport chez la femme enceinte

Diminution:

  • Du diabète gestationnel
  • De l’incontinence urinaire
  • De la prise de poids excessive
  • Du risque de dépression
  • Du risque de pré-éclampsie et du risque de prématurité
  • De l’utilisation d’instruments (ventouse, forceps) lors de l’accouchement et de césarienne

Lien entre la fausse couche et le sport

Le sport ne provoque pas de fausse couche, ni de décollement/rupture  des membranes. Il n’augmente pas non plus le risque de prématurité. Certains sports néanmoins, favorise le risque de chute et donc de problématiques liées à cette dernière (équitation, sport de combat, escalade). C’est alors à la future maman d’adapter ses activités sportives. 

Contre indications absolues du sport chez la femme enceinte

Bien que l’avis de votre médecin, d’une sage femme ou gynécologues soit conseillé, voici la liste de contres-indications absolues à la pratique d’une activité sportive durant la grossesse: 

  • Travail prématuré
  • Rupture membranaire
  • Saignements vaginaux inexpliqué persistants
  • Placenta preavia
  • Pré-éclampsie
  • Col utérin raccourcie, cerclage utérin
  • Grossesse multiples supérieure à trois (pour les grossesses multiples, des précautions supplémentaires sont à mettre en place)
  • Trouble de la croissance intra-utérine 
  • Hypertention, diabète de type I, maladie thyroïdienne non contrôlées
  • Autres pathologies cardiovasculaires, respiratoires et systémiques graves

Contre indications relatives du sport chez la femme enceinte

Les contres-indications suivantes, n’interdisent pas la pratique du sport. Cependant, il est nécessaire de les prendre en compte et d’ajuster son activité physique à l’aide de conseils médicaux transmis par votre médecin, gynécologue etc:

  • Hypertension gestationnelle 
  • Fausses couches multiples 
  • Naissance prématurée antérieure
  • Maladie cardiovasculaire ou respiratoire légère à modérée
  • Anémie
  • Malnutrition/ troubles alimentaires
  • Grossesse gémellaire, au delà de 28 semaines de grossesse

Recommandations

La recommandation minimale est de 150 minutes d’activité physique d’intensité modérée par semaine. L’activité quotidienne est nettement recommandée. Au minimum, il faudrait prévoir une fréquence de 3 fois par semaine. De plus, des activités physiques variées sont recommandées, ainsi que la pratique de yoga, stretching doux et la piscine. 

Aujourd’hui seulement 15% des femmes enceintes suivent ces recommandations.

Les activités physiques à éviter lors de la grossesse

  • Les sports de contact
  • Les sports avec risques de chute
  • Les compétitions (sauf avis positif médical)
  • Les sports en altitudes si vous n’y vivez pas 
  • La plongé sous-marine
  • La pratique de sport dans des endroits où ma chaleur est trop importante et d’autant plus s’il y fait humide

Les raisons de stopper une activité sportive lors de la grossesse

L’arrêt de votre activité physique peut être due soit à la présence d’une contre-indication absolue ou relative enumérées plus haut, soit pour les symptômes suivants: 

  • Douleurs thoraciques 
  • Contractions utérines 
  • Saignements vaginaux 
  • Perte persistante vaginal pouvant évoquer une rupture membranaire
  • Etourdissements persistants 

L’ostéopathie et la femme enceinte

L’ostéopathe qui vous suivra pendant votre grossesse, pour les maux connu de cette période pourra également vous aiguiller pour la pratique de votre activité sportive (étirements, mouvements spécifiques, récupération). Bien que ses conseils et avis ne dispensent pas d’un avis médical. 

Il est vrai que les changements corporels durant la grossesse ne sont pas toujours évidents à accepter et que les dictats du corps parfait et des réseaux sociaux nous font un peu perdre de vue la réalité du quotidien.

La fatigue durant la grossesse, peut être plus importante chez certaines femmes et elle est normale durant ce merveilleux cycle. Ecouter son corps, fait partie des choses primordiales durant cette période. Si une activité modérée ne convient pas à votre état physique, un peu de marche est préconisé. 

Les exercices sur la swiss ball sont également recommandés chez la femme enceinte 

Le fin de mot de l’histoire et qu’il faut que vous fassiez de votre mieux. 

Write a Comment

Me contacter

Me contacter