Article

gynécologie

Le vaginisme

Le vaginisme

Le vaginisme est une problématique de plus en plus répandue. Cependant, elle reste aujourd’hui très peu connue voire inconnue. Il s’agit d’un problème modifiant grandement la qualité de vie des femmes qui en souffrent. Mais alors qu’est ce que le vaginisme? Il s’agit en réalité d’une contraction involontaire, répétée et persistante des muscles péri-vaginaux. Ces muscles se resserrent par réflexe. Cependant, les organes génitaux externes sont intacts.

Quels sont les symptômes du vaginisme?

La patiente présentera des symptômes précis. En effet, elle ressentira une sensation de brûlure, de déchirement au niveau du périnée. On pourrait associer ces symptômes à la sensation que l’on frappe contre un mur. Dans le vaginisme, le problématique la plus importante est le fait que la pénétration est impossible, qu’elle soit sexuelle, hygiénique (tampons pendant la période de menstruation), ou médicale (spéculum lors d’examens gynécologiques). La douleur peut s’étendre jusqu’à la vulve dans certains cas.

Il est important de revenir à la base du sujet, à la naissance de la problématique : le périnée. Qu’est-ce que le périnée ? Le périnée pourrait être représenté par un hamac, qui forme donc un losange. Il s’étend de la symphyse pubienne jusqu’au coccyx et entoure l’urètre, le vagin et l’anus.

Il existe plusieurs types de vaginismes :
  • Le vaginisme primaire : Il s’agit du vaginisme le plus fréquent, ce dernier apparaît avant le début de la vie sexuelle, la pénétration est impossible/difficile depuis toujours.
  • Le vaginisme secondaire : apparaît après une vie sexuelle normale. Dans ce cas, le vaginisme survient après un traumatisme, un accouchement, une infection. Mais également suite à une longue période de dyspareunie (douleur au rapport).

Il peut également être global ou situationnel. Dans le vaginisme global, toute pénétration est impossible, dans le vaginisme situationnel, la pénétration sera impossible lors de certaines situations.

Quelles sont les causes du vaginisme ?

La première cause du vaginisme est d’ordre psychologique. Il s’agit le plus souvent de femmes ayant vécu des traumatismes déclenchant alors ces contractions réflexes.

Cependant, dans certains cas la cause peut également être physique, lorsqu’il y a la présence d’un hymen trop serré. Dans ce cas là, la patiente pourra avoir recours à la chirurgie.

Le vaginisme secondaire, est souvent présent chez les femmes en post-ménopause, en effet lors de ce changement, le taux d’oestrogène diminue, le vagin est alors moins souple et moins réactif. Mais il est aussi présent chez les femmes en post-partum suite à l’accouchement où la patiente aura pu subir une déchirure, une épisiotomie etc.

Comment traiter le vaginisme?

L’appareil génital féminin bien que magnifique peut rester complexe pour certaines femmes. Il est important que les femmes connaissent et comprennent comment elles sont faites. Une bonne représentation est donc indispensable. Afin que toutes les appréhensions liées à cette sphère soient dissipées.

L’apprentissage de la décontraction musculaire, connaître son périnée, apprendre à le contracter et le décontracter pourra également être envisagé.

Comme il a été expliqué plus haut, le vaginisme est d’ordre psychologique, pour les femmes ayant subit des traumatismes, il est important que celles ci puissent trouver la cause de ce trouble, une psychothérapie peut alors leur être proposée.

Il existe également des dilatateurs, attention le travail avec ces derniers peut s’avérer long et douloureux. Il faut absolument s’armer de patience, ne pas brusquer cette zone qui semble déjà perturbé. Le travail avec les dilatateurs doit se faire de manière progressive. Il faudra commencer par des dilatateurs de faibles diamètre et par la suite augmenter les diamètres utilisés.

L’arme la plus importante est la communication. Messieurs, vous devez également vous sentir concerné par le vaginisme. En effet, la sexualité au sein d’un couple quand elle se trouve altérée peut créer des tensions du aux frustrations. On ne comprend pas ce qu’il se passe, votre femme pourra alors culpabiliser et se sentir fautive. Il faut alors établir le contact en parler ouvertement, travailler avec elle, essayer de comprendre la source de cette problématique et l’accompagner dans ses démarches.

L’ostéopathie et le vaginisme

La prise en charge du vaginisme est essentiel, il est important de pouvoir rétablir le lien entre la femme et son vagin, qu’elle retrouve une sexualité. En ostéopathie, on abordera les muscles du périnée part des techniques externes, pour repérer la présence ou non de dysfonctions de cette zone. L’ostéopathe travaillera également sur le bassin, les organes du petit bassin (comme l’utérus) et toutes les zones voisines afin de lever toutes les tensions présentes. En dehors de son travail technique, l’ostéopathe devra être présent pour sa patiente, savoir être à l’écoute et la conseiller pour venir à bout de se trouble.

Ecrit par Coralie Litzler, Ostéopathe D.O

Me contacter

Me contacter