Article

Femme enceinte post partum

Le baby blues et l’ostéopathie

Le baby blues et l’ostéopathie

Le baby blues et la dépression post-partum sont des états psychologiques que peuvent traverser les femmes après un accouchement. Ces états pouvant être d’une durée de quelques jours à quelques mois, allant d’une tristesse passagère à une grave dépression post-partum.

On parle aujourd’hui, de 4ème trimestre de grossesse. En effet, après la gestation et l’accouchement, le post partum reste une période pleine de surprise et d’aléas. Changements physiques, apprentissage du rôle de parents, chute hormonale. Tant de points que la maman doit apprendre à gérer et surmonter.

Qu’est ce que le baby blues ?

  • Le baby blues ou “syndrome du troisième jour” est un épisode de déprime qui touche la femme après son accouchement. Cet épisode de déprime peut alors se transformer en dépression post-partum ou dépression post-natale, qui est un état plus profond et qui nécessite des soins plus particulier que le baby blues. 
  • Le baby blues peut toucher les mamans comme les papas (environ 8% des papas sont touchés).
  • Il apparaît entre 3 à 5 jours après l’accouchement et peut perdurer quelques jours. 

Quels sont les causes du baby blues ?

Il existe plusieurs déclencheurs au baby blues: 

  • Les hormones: suite à l’accouchement, le taux d’hormone de grossesse diminue peu à peu, pour laisser place à la fabrication des hormones de l’allaitement. Les pics hormonaux ne sont pas simples et peuvent être éprouvants.
  • Les changements physiques: l’acceptation de son corps après la grossesse et l’accouchement, n’est pas toujours facile pour les femmes qui viennent d’accoucher. Accepter ces changements peut prendre du temps (vergetures, prise de poids, rétention d’eau). La sensation de vide est aussi lié. En effet, pendant 9 mois vous avez senti votre bébé grandir en vous, il faut alors s’habituer au “vide”. 
  • La fatigue: un accouchement est une source de fatigue, qu’il s’agisse d’un accouchement par voie basse ou une césarienne. Associée au stress des nouvelles responsabilités, la maman peut alors présenter un état d’irritabilité. Mais qui ne le serait-il pas ? 
  • L’entourage: il est connu que l’entourage donne toujours beaucoup de conseils et d’avis sur la manière dont les parents doivent s’occuper de leur nouveau né. Les visites à la maternité, ne sont pas indispensables. Prenez le temps de découvrir votre nouveau rôle de maman et de papa. Votre entourage aura bien le temps de venir voir votre petite merveille en temps voulu et dans les conditions adéquates.
  • La pression liée à l’allaitement: l’allaitement n’est pas une obligation et ne doit pas être une source d’angoisse pour la maman. L’allaitement n’est pas un acte aussi simple qu’on le pense et demande parfois beaucoup de courage aux mamans qui désirent allaiter. Si toutefois, l’allaitement ne vous met pas à l’aise, ou que vous ne souhaitez pas allaiter, il s’agit de votre choix. 
  • Les émotions: vous avez le droit de vous posez un tas de questions, elles sont légitimes. Devenir parents n’est pas choses simples. Entre le bonheur de voir  ce petit être que vous avez attendu 9 mois et le stress des  nouvelles responsabilités, il est parfois difficile de trouver le juste milieu. 

Quels sont les symptômes du baby blues ?

  • Fatigue, sensation de manque d’énergie
  • Troubles du sommeil 
  • Angoisse, irritabilité 
  • Perte d’intérêt envers le nourrisson 
  • Peur de s’occuper du bébé 
  • Sentiment de ne pas être à la hauteur
  • Perte de plaisir, sensation de tristesse inexpliquée
  • Changement d’appétit 

  • Un score supérieur ou égal à 12 signifie que vous avez 60% de chance de souffrir d’une dépression post partum
  • Un score inférieur à 11 signifie que vous avez 96% de chance  de ne pas souffrir de dépression post-partum
  • Vous devez remplir le questionnaire sans aide extérieure

Les traitements du baby blues

La communication est la clé de la guérison, n’hésitez pas à demander de l’aide. Mais également à discuter de vos doutes avec votre partenaire. Essayez de vous reposer dès que cela est possible et de vous accorder un peu de temps. 

Si toutefois votre état semble s’empirer, demander de l’aide à des professionnels de santé qui pourront vous accompagner dans cette nouvelle vie. En effet, une dépression post-partum peut faire suite à un état de baby blues, il survient jusqu’à 6 mois après l’accouchement et peut jusqu’à 1 an. 

Le baby blues et l’ostéopathie

  • Votre ostéopathe vous accorde toute l’attention nécessaire durant la séance, vous pouvez ainsi exprimer librement vos questionnements, doutes et émotions. Il sera là pour vous donner des conseils et vous accompagner. Attention, en cas de dépression post partum, un accompagnement psychologique est primordial. 
  • 45 minutes, rien que pour vous, cela peut être une source de bien-être qu’on minimise souvent. 
  • Grâce à un ensemble de techniques, votre ostéopathe prendra en charge de manière globale votre corps. Permettant ainsi de réharmoniser le corps après l’accouchement et de lever les dysfonctions existantes.

Write a Comment

Me contacter

Me contacter